Partager cette page
Urgences Adulte
Urgences adultes
022 305 07 77
du lundi au vendredi de 7h00 à 23h00, les weekends et jours fériés de 8h00 à 23h00
Plus d'information
Pharmacies de garde
Urgences Enfant
Urgences enfants
022 305 05 55
du lundi au dimanche de 9h00 à 22h00
Plus d'information
Pharmacies de garde
Trouver un médecin
Rechercher par spécialité
Voir toutes les spécialités
Rechercher par nom
Voir tous les médecins

Zoom sur l’orthopédie pédiatrique

Aux Grangettes, toutes les spécialités se trouvent placées sous le même toit, ce qui assure une prise en charge médicale complète et efficace.

L’orthopédie pédiatrique est une ancienne spécialité médicale qui s’est particulièrement développée au XVIIIe siècle. A cette époque, la tuberculose, la poliomyélite et le rachitisme sont des affections courantes, traitées dans les premiers hôpitaux d’orthopédie pédiatrique qui s’ouvrent à travers toute l’Europe.

Aux Grangettes, cette activité a débuté avec l’arrivée du Prof. André Kaelin en 2012, puis du Dr Line Zürcher Pfund en octobre 2013. Le champ médical couvert par cette branche est très vaste : il se concentre sur les affections congénitales et acquises (déformation et inégalité de longueur de membres, scolioses, pieds plats, tumeurs osseuses et pathologies d’origine neurologique, notamment), les affections traumatiques ainsi que celles de l’appareil locomoteur (os, articulations, muscles, tendons et nerfs) de l’enfant et de l’adolescent.

«Ce métier est passionnant», lance le Dr Zürcher Pfund. «Il n’y a qu’un enfant qui peut avoir l’idée de faire du vélo sur un toboggan! Avec le résultat qu’on peut maginer: de belles fractures, bien déplacées !» Des situations à traiter variées donc, et des patients d’âge bien différent aussi. Certains doivent être pris en charge très jeunes. «S’il arrive qu’une pathologie se corrige spontanément au cours de la croissance, d’autres requièrent une intervention extérieure particulière, ceci dès les premiers jours de la vie», explique le Dr Zürcher Pfund. Les solutions choisies ainsi que la durée des traitements varient énormément en fonction de la pathologie et de l’âge de l’enfant: certaines affections se guérissent en quelques jours, alors que de nombreuses autres demandent une surveillance sur plusieurs années.

«Dans la mesure du possible, nous essayons de privilégier des moyens dits «conservateurs » comme les plâtres, les attelles ou la physiothérapie, mais quand cela s’avère nécessaire, nous optons pour la chirurgie», ajoute la spécialiste. Facile de traiter un enfant? La réponse des professionnels de la pédiatrie est unanime: pour faire accepter un traitement à un enfant, il faut savoir s’adapter à son âge. Jeux, dessins, images, humour… Tous les moyens sont permis pour expliquer comment se passera la prise en charge et surtout pour rassurer! L’orthopédiste ne travaille que rarement seul. Selon les pathologies sous-jacentes décelées chez le patient, il est amené à collaborer avec d’autres services, tels que la pédiatrie générale, les urgences, la radiologie, la chirurgie, la neurologie, la cardiologie ou encore la gastroentérologie pédiatrique…

Enfin, le Dr Alessandro Diana, médecin responsable et également infectiologue, est régulièrement appelé par l’orthopédiste. «Les synergies entre l’infectiologie et l’orthopédie sont importantes, notamment pour des cas d’infections osseuses», explique le Dr Diana. Aux Grangettes, toutes les spécialités se trouvent placées sous le même toit, ce qui assure une prise en charge médicale complète et efficace.