La Clinique des Grangettes version 2011

Mais aussi d'améliorer le confort du personnel médical appelé à œuvrer dans ces lieux.

"Certaines opérations sont de plus en plus complexes. Il est important que les médecins et l'ensemble des collaborateurs puissent travailler dans des conditions optimales. Indirectement, c'est évidemment le patient qui en bénéficie, puisqu'un bon environnement de travail a forcément un impact sur la qualité des soins", souligne le directeur.

Le bloc et le bâtiment des lits qui l'accompagnera seront reliés à l'actuelle Clinique des Grangettes, afin de garantir la fluidité des mouvements et la rapidité des interventions entre les différentes ailes du centre médical.

Parc des Grangettes

Là, dans ce petit écrin verdoyant, plusieurs médecins ont établi leurs cabinets et pratiquent une médecine ambulatoire. Des gynécologues, des urologues, des chirurgiens, des dermatologues, des ophtalmologues ou des oncologues. L'idée aujourd'hui est d'agrandir encore ce pôle de compétences médicales. Et de développer une offre déjà conséquente.

Le parc des Grangettes version 2011 proposera ainsi un suivi des patients encore amélioré. Il permettra de renforcer les synergies – les examens ou interventions qui ne pourront être pratiqués directement sur le site, pourront l'être à la clinique – et de proposer une médecine extrêmement pointue, dans un cadre résolument "humain".

La clinique privée entend rester une référence en matière
médicale et améliorer toujours plus les prestations à ses patients.
La preuve en trois chantiers.

Parc des Grangettes version 2011

U

n véritable "resort" hospitalier. Un vaste complexe médical, réunissant des soins de qualité, des prestations diversifiées et à la pointe de la technologie. Sans sacrifier ni le confort, ni le cadre (unique), ni l'accueil qui font la réputation de la Clinique des Grangettes.

Cette dernière voit grand. Elle projette la réalisation d'un centre d'urgences pédiatriques, d'un nouveau bloc opératoire, d'un nouveu bâtiment destiné à accueillir une trentaine de lits pour ses patients étrangers, ainsi qu'un agrandissement du parc des Grangettes, situé de l'autre côté de la route de Chêne. Au cœur de ces projets ambitieux, la volonté d'offrir des services toujours plus performants, adaptés aux besoins d'une clientèle toujours plus nombreuse. "Notre challenge est de nous développer tout en préservant nos atouts – un environnement agréable, une ambiance familiale, un personnel humain et chaleureux, le tout, au cœur de la ville, détaille le directeur, Gilles Rüfenacht – tout en conservant une identité forte."

Urgences pédiatriques,
visite guidée

Un pavillon de forme ovale et transparent, posé sur un plan d'eau. Le Centre d'urgences pédiatriques de

la Clinique des Grangettes a belle allure. Il est surtout spacieux. Implanté sur quatre étages, dont deux en sous-sols, il abrite salles de soins et d'examens, cabinets de consultation, installations techniques. Tout ce qui fait en somme un centre de premier plan dédié aux plus jeunes.

Intégré dans le réseau cantonal des urgences, le futur centre est ouvert pour ses premiers patients du début 2009. Il est placé sous la responsabilité médicale du Dr Alessandro Diana. Et devoit ainsi soulager les urgences pédiatriques existantes, souvent surchargées.Reste que rien n'aurait été possible sans la générosité de la Fondation Wilsdorf, qui a choisi de financer le bâtiment. Et d'en confier la gestion à la Clinique des Grangettes. "Nous avons développé une collaboration forte et réussie pour répondre aux besoins de la population et des familles", se réjouit Gilles Rüfenacht.

Bloc opératoire et
bâtiment des lits

Un bloc opératoire dernier cri et des salles d'intervention vastes, de plus de 50 mètres carrés: le nouveau quartier général des chirurgiens qui devrait être inauguré au début 2010 – a pour objectif d'étendre les capacités d'intervention de la clinique bien sûr.

 

Retour